Les petits trucs qui facilitent la vie

Des cartes à la carte

On aime bien avoir une « vraie » carte de la région où on circule, mais ce n’est pas toujours évident d’en trouver une, et surtout on ne peut se les procurer aux échelles les plus détaillées, parfois elles n’existent pas et de toute façon on ne va pas s’encombrer à l’excès. La solution, on l’a trouvée et on va vous en faire profiter, en plus ça va vous faire faire des tas d’économies.osmand

OsmAnd est une appli GPS qui tourne sur nos smartphones Android. D’un prix complètement ridicule, elle a même l’avantage de pouvoir être installée sur autant qu’appareils qu’on veut, du coup on l’a aussi sur la tablette et c’est bien pratique pour préparer des itinéraires sur un grand écran.
Un ajout indispensable est le plugin Courbes de niveauça peut éviter de se retrouver à grimper des murs alors qu’en faisant un détour c’est autrement moins galère. C’est là qu’il faut faire preuve d’un peu de jugeote car OsmAnd a beau calculer des itinéraires pour les vélos, et afficher les courbes de niveau, il n’en tient nullement compte. Ne JAMAIS faire aveuglément confiance à son GPS, on est encore largement plus malins que lui, non mais… Mais on a souvent découvert de super chemins grâce à cette appli, sans laquelle on serait bêtement restés sur la route avec les voitures.

Le redresseur de torts

Qui n’a jamais tordu une sardine à cause d’un terrain trop dur ? Qui peut-être sûr de n’avoir jamais de roue voilée ? Voire même une fracture du tibia…
Qu’à cela ne tienne, il suffit d’avoir été prévoyant et d’avoir pensé à mettre au fond d’une sacoche un étau qui permettra de venir aisément à bout de ces menues contrariétés.

En vente dans toutes les bonnes quincailleries.

L'étau du voyageur
L’étau du voyageur

Les sangles providentielles

Par un heureux hasard, ou un service marketing particulièrement performant, le site lecyclo.com nous a envoyé une proposition qui tombait à pic : Nous cherchions « quelque chose » pour remplacer les tendeurs et les sangles. Les tendeurs parce qu’ils sont toujours trop longs ou trop courts, on doit les entortiller comme on peut pour avoir la tension voulue, et au moment de les défaire on risque toujours de recevoir un coup de crochet mal placé. Les sangles parce qu’elles n’ont pas d’élasticité et qu’elles sont difficiles à accrocher au vélo.

Et voilà donc cette proposition de tester les sangles ajustables ROK Straps. Au début, on se dit OK, on ne risque rien et si ce n’est pas concluant, on cherchera autre chose.

P1000955-001

Sitôt reçues, sitôt essayées. Après six semaines d’utilisation on peut confirmer que c’est exactement ce qu’il nous fallait. Le chargement tient bien, est facile à placer et défaire, les sangles restent accrochées au vélo donc on ne les ramasse pas dans la gadoue, impeccable.

L’inventeur de ce truc ne pourra sans doute pas postuler au prix Nobel, mais il a tout de même eu une sacrée bonne idée. C’est sans doute un cycliste, peut-être même amoché un jour par un tendeur agressif.

P1000954-001

 

1 Commentaire avisé

Laissez nous un commentaire (on aime bien !)