On dîne à Dunedin et boit un coup à Oamaru

Dunédine se prononce « Dunédine » et Oamaru « Ouamarou ». Sinon le titre n’a pas de sens, déjà que comme rime c’est pas terrible…

Pour une fois, ce sera un article court où on ne parle pas de vélo. Le début d’un changement de voie ? Une promesse électorale pour avoir vos voix ? Lisez et vous saurez.


Dunedin

Après avoir bien baguenaudé dans les contrées sauvages et désertiques (n’exagérons rien, ce n’est tout de même pas l’Australie), ça fait tout drôle de se retrouver en ville avec des voitures, des immeubles, plein de magasins. Dunedin compte 120 000 habitants, autant dire que c’est une grande ville, avec plusieurs rues et tout et tout.
Du point de vue architectural, c’est plutôt sympa, avec plein de vieux bâtiments et même l’attraction locale, la Cadbury Factory (Faut pas leur dire, aux Kiwis, ils croient que Cadbury fabrique du chocolat, comme les enfants croient au Père Noël ou comme Mac Do fait de la gastronomie (D’ailleurs l’usine va bientôt fermer, ce qui mettra du monde au chômage)).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On loge dans une auberge de jeunesse près de Prince street (la classe !) non loin du centre ville qui a une forme octogonale et s’appelle fort judicieusement the Octagon. Ambiance animée en ce vendredi soir, mais ça reste cool et dès qu’on s’éloigne du centre il n’y a plus personne dans les rues.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sauf si on se dirige vers le stade, car ce soir il y a un match. Un match de quoi ? La question ne se pose pas au pays des All Blacks !

THE match de rugby

On va voir les Highlanders contre les Blues. Comme on n’y connait rien, on ne sait pas qui on est sensés supporter mais ce n’est pas grave, puisque les deux équipes sont en bleu on supportera les deux.
Il y a une sacrée foule à converger vers le stade couvert, mais au moment de franchir le contrôle il y a comme un problème : Joël a oublié les tickets dans la chambre ! Heureusement, au guichet ils sont sympas, ils nous en réimpriment d’autres. Quant à la vérification du contenu des sacs à dos, c’est pour le moins succinct, il suffit de dire qu’on n’a rien d’interdit et ça le fait (pas de bouteille d’eau ouverte, pas d’appareil photo, pas d’arme évidemment).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

L’ambiance est joyeuse, les spectateurs ne sont pas exubérants mais une tribune nommée The jungle regroupe les plus bruyants qui chantent allègrement, appuyés par la musique de la sono du stade, ce sont principalement des jeunes étudiants. Comme on ne comprend pas toutes les règles, on apprécie le spectacle en dilettantes et on serait bien en peine de dire lesquels jouent le mieux. Au bout du compte, après pas mal de rebondissements, l’équipe locale a gagné, tout le monde a l’air content.

La rue la plus en pente du monde

Encore un record (ils aiment bien ça), on est allés vérifier, c’est vrai qu’on ne risque pas de monter ça à vélos : la rue Baldwin a une pente de 35%, même à pieds c’est costaud à grimper :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vous remarquerez au passage qu’on a perdu quelques kilos, ce qui ne fait pas de mal. Pourtant on mange bien (du moins aussi bien que possible dans ce pays) alors la recette est simple si vous voulez en perdre aussi : Rejoignez-nous !

The Botanic garden

Dunedin a, comme toute ville un tant soit peu importante, un magnifique jardin botanique. Bien qu’on soit en automne, il y a encore des fleurs et les couleurs des arbres sont resplendissantes. Du coté animaux, ça manque un peu de kangourous et crocodiles mais il y a de beaux oiseaux, c’est agréable à l’ouïe comme à l’oeil.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Oamaru

On va à Oamaru en car car (si vous relisez bien la phrase, ce « car car » est tout à fait correct, ce n’est pas une faute de frappe), bien que ce ne soit qu’à 120 km, la route est extrêmement pentue en quittant Dunedin et elle est plutôt busy, comme elle longe la côte c’est là qu’est toute la circulation. On préfère garder du temps pour le prochain itinéraire cyclable qui est très prometteur.

Arrivés en ville on s’installe dans un BBH (Budget Backpacker Hostel) très agréable dans une grande maison d’artistes, avec un atelier de peinture et des instruments de musique à disposition. Nos talents pour la peinture et la musique étant proches du néant, on se contera d’observer les autres, dont les talents ne sont pas toujours évidents non plus d’ailleurs.

La ville, qui compte 13 000 habitants, était florissante et promise à un bel avenir : En 1880 elle avait la même population que Los Angeles ! Mais elle a connu ensuite un long déclin, au profit de sa rivale Dunedin.

Faute d’être désormais très actif, le port est agréable à parcourir, surtout sous les splendides couleurs du soleil couchant.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

C’est ici qu’on peut observer deux espèces de pingouins, les bleus et ceux à oeil jaune, mais nous n’aurons pas la chance (ou l’habileté) de les voir, la nuit tombe sans que ces volatiles ne se manifestent.

A proximité du port il y a un magnifique quartier aux vieux bâtiments d’époque victorienne, en pierre calcaire blanche. Ils sont bien entretenus et témoignent de la grandeur passée.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

The Steampunk

En voilà un endroit qu’il est bien ! Complètement déjanté, farfelu et plein de trucs à voir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Notamment The Portal où on se trouve immergé dans un milieu étrange, plein de lumières reflétées à l’infini par des miroirs :

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Après cet intermède urbain, ouskonva ? Vous le saurez bientôt mais cette photo en donne déjà bien le cadre :

 

6 Commentaires judicieux

  1. En car, en train, en nissan navara, en bateau, en chameau, ou aussi un peu a velo, finalement ce qui compte c’est de voir du pays, non?

    grosses bises des Motte

  2. coucou mes voyageurs
    Ben alors c’est trop court a lire ….lolllllll
    A la fin je reste sur ma faim …..car je vois pas la suite ???? vite je veu savoir …..
    C’est vrai Irène tu as perdu du poids j’ai vu direct , bon il faut que tu en garde un peu quand même ……..
    Vous etes mes rayons de soleil …….la chance ce matin le soleil est la aussi ( le vrai ) lollllllllll
    Bisous Lili

  3. hello de Rochefort..un peu de soleil ce matin…un peu de pluie pour les jardins cet après-midi!
    A fond la forme ..c’est aussi votre slogan…je pense…hi Bonjour à toutes et à tous!

  4. BONJOUR DEJA 3 ANS !!! je n’ai pas vu le temps passer…!!!. sans doute du fait des correspondances et CT ….et bien sûr de vos récits qui comblent le vide. N’attendez plus 3ans avant de venir faire un petit coucou  » en pleine forme » ….. il y en a une autre qui ne pourra plus attendre si longtemps!! Bisous à vous deux.

  5. La « Alpes to Ocean », certainement le plus beau itinéraire que nous ayons fait chez les Kiwis. Profitez en! J’ai hâte de lire la suite … Vous allez vous retrouver dans des endroits magiques.

    Les P’Tits Vélos

Laissez nous un commentaire (on aime bien !)