Sur nos roues en Roumanie

image

Ça y est ! les vélos sont enfin sortis de leurs cartons, sans dommages dûs au transport. Ils sont ravis et nous aussi, ça fait un bien fou de se remettre à pédaler. Nous avons fait du gras pendant dix jours, maintenant il va falloir se rattraper.

Mais avant d’en arriver là, nous avons bien profité des chouettes endroits par lesquels notre itinéraire nous a conduits:
Château(x) de Peles. SINAIA

image

Demeure royale assez impressionnante, avec ses 160 pièces, et une trentaine de salles de bains (ils devaient être bien propres ces gens là). Le roi étant fan d’armes, il en a collectionné 15 000, dont une salle assez surprenante et un peu surchargée; tout ce qui servait à estourbir les ennemis est réuni là. Heureusement, certaines victimes étaient favorisées: l’épée du bourreau porte l’inscription « Dieu va donner la vie éternelle au pécheur décapité avec cette épée » ‘! Mais il fallait être noble pour cela, les autres se feraient trucider moins harmonieusement. Il y avait moyen de se protéger grâce aux armures, mais ça pesait jusqu’à 100 kg ces trucs là, c’était pour les riches balaises.
La déco du château n’est pas vraiment sobre, tout est fait pour impressionner les hôtes, tapis rares, vases et porcelaines, lustres et chandeliers, mais il y a aussi des éléments de confort novateurs pour l’époque : Électricité partout (ils devaient pouvoir brancher leurs sèche-cheveux dans leurs moult salles de bains), chauffage central (toutes les cheminées sont factices), une salle de cinéma (même pas en 3D) où eu lieu la 1ere projection cinématographique de Roumanie, aspiration centralisée. Les vitraux sont superbes (la plus importante collection de Roumanie) mais assombrissent les pièces, l’éclairage électrique était indispensable.
Du côté bibliothèque, ce n’est pas mal non plus, le roi avait plus de 10 000 volumes (mais rien ne dit qu’il ait tout lu). Comme il pratiquait 5 langues, il y a peut-être des ouvrages en exemplaires multiples mais sur la quantité ça ne se voit pas et on n’a pas tout vérifié. La reine, qui n’avait guère l’air aimable si on se fie aux sculptures, s’ adonnait aux joies de la broderie, de la peinture, la musique et l’écriture (son roi de mari a t’il lu ses bouquins, au moins ?).
Ils ont perdu leur petite princesse à 4 ans, ce qui posait un problème pour la succession, alors le roi a adopté son neveu, lequel n’a dû s’en plaindre.
L’autre château, situé plus haut, est plus modeste puiqu’il ne comporte que 70 pièces. Une misère, surtout quand on a 18 châteaux en stock.
Château de BRAN

image

Une petite merveille perchée au dessus de la ville, un entremêlement de petites pièces et de coursives, des escaliers partout, une ambiance sobre (murs blancs, mobilier en bois foncé), voilà qui nous a séduit. La légende affirme que c’est le château de Dracula, ce qui fait bien marcher le commerce…
Volcans de BERCA

image

Un site assez fantasmagorique qui vaut le détour ; 2 volcans de boue, en activité, et qui sont un sujet de photos privilégié, nous nous régalons. Les thermes de la région sont connus pour les soins rhumatismaux (dommage, on n’a pas de rhumatismes).
BRASOV

image

Très belle ville (la préférée de notre chauffeur car c’est là qu’il habite). C’est la 7eme ville de Roumanie et la plus belle parait-il, empire hostro hongrois oblige. L’hôtel est un peu bizarre, mais ça va ; néanmoins ce n’est pas la que nous aurons pris notre meilleur diner. Quartier historique est très agréable, on s’y sent bien.
Comme nous y passons près d’une journée, on a le temps de déambuler paisiblement, c’est plaisant. Nous avons découvert la plus petite des ruelles des villes d’Europe, moins d’un mètre, et un petit café au charme fou et éloigné du quartier touristique, nous avons pu nous y poser pour rédiger quelques lignes. Village protégé de Viscri
image
Le 17 juillet nous arrivons au village protégé de Viscri à environ 80 km de Seica Mare. C’est un endroit remarquable car nombre de maisons et bâtiments publics sont restaurés de manière traditionnelle, grâce notamment â la fondation du prince Charles. L’église fortifiée est également très intéressante; on y découvre la vie rurale de l’époque et notamment un système social très évolué et supérieur en bien des points à notre democratie (le non cumul des mandats était impératif)

19 Commentaires judicieux

  1. Bonjour à vous, votre récit me rappelle de bon souvenirs, je n’ai pas parcouru la Roumanie à vélo, mais avec Bernadette nous avons visité cette région de la Roumanie, et séjourné quelques jours à Bran & Brasov. J’espère pour vous qu’avec le coût du carburant, les Roumains se sont calmés en voiture. Bonne route en attendant d’autres nouvelles.
    Michel

  2. Hello Irène et Joël ! Après la vie de châteaux vous allez connaître la vie à vélos (couchés quand même !). Merci pour les photos et les commentaires. Pédalez bien et gardez votre bonne humeur ! Bon vent à vous deux !

  3. merci pour photos et commentaires au moins nous pouvons suivre – vous avez eu un séjour de roi,maintenant ça sera plus dur……il ne faudra pas jouer aux rois fainéants même en vélos couchés !!
    bonnes jambes à vs 2 . BZ
    LMB

  4. Les commentaires plein d’humour et les belles photos nous font vivre la Roumanie et nous rappellent que nous aurions dû vraiment être avec vous.
    A quelle date le départ pour le grand retour sur 2 roues ?
    Saluez nos amis roumains pour nous et une bise particulière à Camélia.
    Bises à tous les 2 et bon vent !

  5. Bonjour vous deux, La vie de chateau,la croisiére ,la découverte…… merci pour cette visite du pays documentée….continuez à pédalez pour alimenter vos envies d’aventure et les notres . Comment se passe la route du retour ?
    Bises Evelyne

  6. La Roumanie et plus particulièrement la langue roumaine serait – selon les études les plus récentes des linguistes – à l’origine de la civilisation « romaine » et donc du LATIN et non l’inverse! (très vexant pour les Italiens!).
    Tout cela est donc à regarder avec considération, y compris les châteaux, les coutumes, « un peu folles ».
    Ce qui conforterait l’authenticité de la thése d’Astérix et d’Obélix (Romains ou Roumains, même combat?).
    Les Roumains ont payé très cher l’idéologie de « l’ordre romain » avec Ceaucescu (retard économique…) .
    Aujourd’hui, changement de cycle?
    Les cyclos allongés sont une réponse car plus rapides que les cyclo-rameurs (les Roue-mains) bien que ces derniers soient moins dangereux en cas de chute!
    (désolé pour les blagues à 2 balles, mais il en fallait bien, de chute …)
    Portez-vous bien!

    le cousin de service de JoCo

  7. Mais comment fait Irène sur la photo du haut, pour voir la route avec un poteau indicateur installé sur son vélo et quelle en est la raison?
    – coupe vent, pare soleil (il n’ont pas de parasols ou de sombreros en Roumanie)?
    – pour ne pas être démoralisé en voyant les côtes qui restent à grimper?
    – pour faire aérofrein dans les descentes? et voile par vent arrière?
    – ah oui! les poteaux indicateurs sont mieux vus et respectés que les piétons (bravo la sécurité)!

    … ou alors, c’est une blague????
    Les automobilistes suivent le geste du « si, si, si, c’est par là » de Joël qui suit Irène et ne sont donc pas prêts d’être arrivés à destination! (eh, les touristes! y’a des gens qui travaillent!).

    Bises

Laissez nous un commentaire (on aime bien !)