Des papillotes aux huîtres

Encore un titre à la gomme, allez-vous penser, et vous n’aurez pas tort. Une petite explication s’impose : Il s’agit d’une escapade gourmande (à vélo évidemment) des environs de Roanne d’où proviennent les papillotes Révillon jusqu’à l’île d’Oléron, plus connue pour ses huîtres que ses chocolats. De là à fourrer des papillotes avec des huîtres, on vous laisse le soin de tenter cette horreur.


En fait, la logique culinaire eut été de commencer par les huîtres pour finir par les papillotes, sans oublier les moult gourmandises que l’on découvrira en route, mais on ne choisit pas toujours. En effet, il s’agit d’une « quinzaine CCI » alors on ne choisit pas le sens de l’itinéraire, ni même l’itinéraire d’ailleurs, ce sont les Gentils Organisateurs qui s’en sont chargés. Pour des Cyclomigrateurs qui ne savent généralement pas le matin où ils seront le soir même, ça va être un sacré changement ! Enfin pour UN Cyclomigrateur car Irène étant prise par d’autres activités, c’est Joël seul qui représentera l’équipe dans cette aventure. D’où le JE qui remplacera désormais le NOUS dans ce récit.

CCI ?

Mais qu’est-ce que la CCI vient faire là dedans ? Aucun rapport avec la Chambre de Commerce et d’Industrie (heureusement, on eu suffisamment affaire à eux quand on était en activité), il s’agit de l’association Cyclo Camping International dont nous sommes membres depuis belle lurette. Et ça s’appelle une quinzaine parce-que le parcours est organisé sur quinze jours, comme quoi ces gens là sont pleins de bon sens.

Roanne

L’aventure commence réellement là, après un long voyage en train qui présente la particularité de s’être déroulé sans aucun imprévu, ce qui est appréciable après les péripéties ferroviaires que nous avons subies lors de notre tout récent voyage danois, mais c’est une autre histoire (que nous vous conterons plus tard).

La ville est agréable, comme j’ai toute la journée pour rejoindre le point de départ de la quinzaine, je prends le temps de la visiter tranquillement.

C’est aussi l’occasion de passer chez un cordonnier super sympa et bavard qui recoud une de mes sacoches illico pour un coût ridicule.

Outre la gare, sans laquelle je ne serais pas là, il y a un port un peu bizarre avec plein de bateaux banals en plastique blanc et quelques uns de vraiment jolis, provenant notamment des Pays Bas et du Danemark.

Le prologue

Bon, il est temps de se bouger enfin pour aller retrouver la joyeuse bande de CCIstes à Pouilly sous Charlieu, commune mondialement connue dans un rayon de 20 km autour de Roanne.

L’itinéraire est sympa, longeant parfois un canal et des vaches (successivement, pas simultanément), surplombant la Loire, jusqu’à un petit camping municipal parfaitement adapté à notre rassemblement.

Petit à petit les cyclistes arrivent, les tentes se montent, les conversations s’établissent. Et à 19h c’est l’apéro avec les instructions de notre Gentil Organisateur Francis, lesquelles sont fort simples : Chaque soir on se retrouve au camping de l’étape, chacun y va par l’itinéraire qu’il préfère et au rythme qui lui convient.

Après ce petit prologue on va entrer dans le vif du sujet, la distance n’est pas très longue (moins de 50 km) mais il y a du dénivelé et il devrait faire chaud, ça va piquer un peu…

Comme vous avez été sages et avez lu jusqu’au bout, vous avez gagné une petite vidéo :

5 Comments

  1. Bonjour Joël.
    Roanne ? Je vous croyais dans le plat pays des moulins, en route vers le nord de l’Europe. Il manque un épisode a votre grande Odyssée.
    Bonne promenade « gourmande » jusqu’à l’Atlantique.
    PS, si un jour nous nous croisons, j’aimerais essayer votre Azub 6 pour confirmer mon choix d’achat.

    Nicolas

    • En effet, il manque le récit de notre découverte du Danemark, mais entre temps il y a eu un bout de Velofrancette puis cette nouvelle sortie, même plus le temps d’écrire… Halte aux cadences infernales !

  2. Oh Pijo, n’y aurait-il pas un petit décalage entre un peu de vaches, un bout de Loire et UN soupe ??? C’est la fatigue ! ? allez, bon pédalage moi je me prépare pour une sortie Odorico miam, miam, puis une petite semaine de Thalasso à Pornichet pour me remettre des péripéties de cet été !!!
    Ah j’oubliais un accueil ce soir à la maison de 3 cyclistes tchèques dans « welcome to my garden », Ils auront peut-être double douche avec la pluie prévue (:)) : Irène, l’autre moitié des Cyclomigrateurs

Répondre à Nicolas Gaborieau Annuler la réponse.