La Belgique, une fois

Ah ben voilà que ça commence, les bizarreries belges : Ils ont transformé le poste de douane en baraque à chocolats ! C’est plus séduisant (avant on n’avait aucune envie d’entrer dans un poste de douane) mais ça ne fait pas très sérieux pour marquer la frontière. Pourtant dès qu’on la franchit on voit bien des différences, la principale en ce qui me concerne est qu’on entre dans un pays où les cyclistes ne sont pas tenus pour quantité négligeable  (j’y reviendrai dans le prochain article). Une autre est la langue, le néerlandais est déconcertant, je n’y comprend pas grand chose ; pour le coup je suis content que ma fille préférée (puisqu’elle n’a que des frères, ils ne pourront me taxer de favoritisme) soit installée en Wallonie plutôt qu’en Flandre, au moins on peut se parler sans dictionnaire.

Le front de mer est une suite ininterrompue d’immeubles de grande hauteur, avec l’esplanade côté plage et la route côté intérieur, ceci sur des dizaines de kilomètres. Il faut aimer le béton… En bord de plage, il n’y a pas grand monde dans l’eau (la baignade est interdite en maints endroits) mais c’est la cohue au pied des immeubles. Les cabines de plage ne sont pas bien belles, des cubes tout blancs, heureusement certaines sont joliment peintes sur leur face arrière. En ayant assez vu comme ça, je m’éloigne de cette bande côtière et c’est tout de suite bien plus tranquille.

Que d’eau !

Le nombre de canaux est impressionnant, en plus ils sont bien utilisés, ça paraît naturel mais en France bon nombre ne servent plus qu’occasionnellement pour la plaisance. L’avantage est qu’il y a une voie cyclable au moins sur un des côtés, et une foultitude de ponts basculants ou tournants, ainsi que des passerelles qui s’escamotent d’une manière ou d’une autre pour laisser le passage aux bateaux puis aux cyclistes qui attendent patiemment leur tour.

Par contre, je n’ai pas compris le sens de ce panneau destiné aux bateliers, est-ce pour indiquer qu’il ne faut pas jeter l’ancre à l’envers ?

Déception, déviation

Arrivé au niveau d’une écluse, un groupe est amassé de part et d’autre de la piste et se met à applaudir. Ah bon, mon fan-club belge a été prévenu de mon passage ?  Ah ben non, ce sont les cyclistes d’un triathlon qui font l’objet de leurs encouragements… C’est bien sympa, mais le passage le long du canal étant réservé à la course, je dois faire un détour d’une vingtaine de kilomètres et c’est moyennement drôle, surtout que je dois emprunter une route à quatre voies ; mais même là il y a une bande cyclable, bien à l’écart de la circulation.

Bruges

Ah la belle ville que voilà. Nous l’avions déjà visitée à vélos il y a longtemps, elle toujours aussi épatante. Il n’y a que quatre moulins, mais ils sont superbes et dans une partie de la ville très tranquille.  Par contre, au centre-ville c’est la foule, je préfère aller pique-niquer au pied d’un moulin que rester dans la cohue, de plus je peux faire sécher la tente (ce qui eut été malvenu sur la grand place).

 

Anvers à l’envers

À Calais j’avais eu droit au déluge une fois en ville, pour Anvers c’est bien pire : Il commence à pleuvoir sans discontinuer 25 km avant que je n’y arrive, je suis trempé comme un canard et doit monter la tente sous la pluie (heureusement qu’elle se monte en une seule fois, et non la chambre en premier  comme certaines). N’ayant plus un poil de sec, je met ce qui me reste de vêtements, ce n’est sûrement pas cette nuit que ça va sécher, la pluie redouble, le vent forcit, quel accueil ! En plus, pour une fois je n’ai pas de repas dans mes sacoches (puisque je pensais aller dîner en ville), je peux juste faire des nouilles à l’eau et une soupe en poudre, mais cuisiner ça sous la pluie ne m’enchante guère ; même si l’avantage est qu’au moins je n’aurais pas à aller chercher l’eau, il suffirait d’attendre que la gamelle se remplisse.

Finalement je ne meurs pas de faim, profitant d’une accalmie je file vers une supérette puis opte pour un restau situé en face. C’était bon, chaud et réconfortant.

A demain, si vous le voulez bien !

 

 

9 Comments

  1. Bonjour! Vous n’êtes plus en binôme ?
    en tout cas bon séjour en Belgique et vous verrez d’immenses écluses à plusieurs étages ainsi que des ascenseurs à péniches sur certains canaux… a voir!!!
    Bon voyage
    Maribel

  2. Coucou….Il me semble que vous voyager plusqu’un seul , et l’autre moitié ? J’ai raté peu être un épisode …J’espère que vous allez bien tout les 2 ….Bisous …Lili

Répondre à Lili Annuler la réponse.