Un endroit encore fou

Οι Cyclomigrateurs στην Ελλάδα! Εάν δεν n’ête ελληνική και προσπάθησαν να μεταφράσουν το κείμενο, συγχαρητήρια! Αλλά εμείς θα συνεχίσουμε στα γαλλικά, θα είναι ευκολότερο για μας και για σας …

Pour reposer nos corps fous après l’Albanie, un séjour à Corfou nous paraissait bienvenu. C’était sans compter sans une nouvelle histoire de fous, il faut croire qu’on les cherche…

C’est là va constater qu’il y a des points communs entre Mende, en Lozère, Pula,  en Istrie, et Corfou, en Grèce.
Ceux d’entre vous qui ont suivi les épisodes précédents doivent deviner de quoi il retourne. Et justement, c’est bien de retourner qu’il s’agit,  et c’est là que l’histoire de fous recommence.
Arriver à Corfou depuis l’Albanie est simple, le passage à la douane est même cocasse. Alors que tous les passagers du bateau doivent introduire leurs bagages dans le scanner, comme dans un aéroport,  le préposé est impressionné par tout notre barda sur vélo et nous fait signe de passer  sans contrôle. Le contrôle des passeports est aussi folklorique, au moins il y a une certaine cohérence, on va, on vient à notre gré, on aurait pu passer sans présenter nos papiers,  ils sont cool ici !

Le navire sans retour
Le navire sans retour
Repartir de cette île va être plus compliqué. Arrivant le 15 août, les administrations et entreprises sont fermées, nous verrons donc le lendemain comment procéder. Ben oui, mais c’est samedi, c’est un pont, pas de réponse. Dimanche idem, évidemment. Le lundi, nous trouvons une agence de voyages où on apprend que la ligne Corfu-Patras n’existe plus depuis cette année !
Si elle figure sur notre carte, c’est que celle ci est ancienne.  Peut être est ce parce qu’on l’a achetée en Albanie, mais vous aurez remarqué qu’il n’y a jamais de Date Limite d’Utlisation Optimale sur les cartes. Comme on s’est déjà fait avoir avec ça, cette fois ci nous avions vérifié sur internet et la ligne en question est mentionnée.  Sauf que c’est faux, ne pas croire tout ce qu’on lit. Il n’y a que deux possibilités : Retourner en Albanie ou aller en Grèce juste en face, à Igoumenista.
Mais là où ça devient complètement fou, c’est qu’il existe bien une ligne Ancona – Igoumenista – Patras, mais on ne peut pas la prendre. A cause des vélos ? Que nenni, à cause de la rigidité de l’administration grecque : Comme la compagnie maritime est italienne,  elle n’a pas le droit de transporter de passagers d’un port grec à un autre. Des gens descendent à Igoumenista, puis le bateau repart pour Patras partiellement vide sans pouvoir embarquer deux cyclistes qui ont du mal à comprendre la logique de la chose (Peut être est ce pour ne pas concurrencer les compagnies locales, sauf qu’il n’y en a aucune).
Puisque c’est comme ça,  nous irons à Athènes à vélos,  on ne dépendra de personne. Même pas des cars (oui, des cars pour quitter une île !) qui font la liaison Corfou – Patras – Athènes car jusqu’au moment du départ on ne peut avoir la certitude que nos vélos trouveront place dans les soutes des dits cars… vous suivez ?

La gare routière, bien bordélique
La gare routière, bien bordélique
Avec tout ça, nous passons du temps à Corfou, cinq nuits au camping, un record. Il est plutôt sympa, d’ailleurs,  ce camping. Dommage cependant qu’il jouxte un poulailler (Ah, les gloussements des dindons et les chants des coqs dès l’aube…) et que les chiens prennent le relais en aboyant toute la nuit.
Néanmoins,  et contrairement à beaucoup d’endroits,  il est équipé d’une cuisine ouverte avec cuisinière au gaz, frigo, des ustensiles de cuisine à disposition des campeurs et d’un grand abri doté de tables et chaises, ça c’est vraiment super confortable de pouvoir cuisiner et s’asseoir autrement que sur le sol pour pouvoir manger.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

On va y croiser des gens sympas comme Anna qui est d’origine espagnole et Cyrille, tous deux à vélos depuis Split, ils en ont bien bavé également dans les montées d’Albanie.  On remarque que nous avons des qualificatifs identiques au regard des Albanais, ils ont été tout aussi agréablement surpris que nous. Coucou à vous deux on se reverra, qui sait ?

avec Anna & Cyrille
avec Anna & Cyrille
Également Pierre,  breton de Brest, et Nathalia vivant en région parisienne tous les deux qui viennent de parcourir en une dizaine de jours l’ile de Corfou, ils ont loué des vélos sur place et sont parfaitement heureux de leur choix, nous passerons une partie de la soirée à échanger sur les voyages et les anecdotes nombreuses qui ne manquent pas. Couple fort sympa qui à l’occasion loue leur appart et maison pour de courtes périodes sur Paris, si ça vous tente, on vous communique leurs adresses mail.
Le monde est très,  très, petit ; qui connaît la commune de St Potan dans les Cotes d’Armor ? Vous ne devez pas être bien nombreux, eh bien Irène trouve le moyen de rencontrer à l’accueil du camping Dionysus,  où nous sommes, une jeune fille originaire de ce petit bourg près de Ruca, berceau de la famille Lavigne, c’est la nièce de Daniel et Pascal CADE avec qui elle est allée au collège de Matignon… Ouh là là ça remonte à bien loin… Les années collèges, mais si vous suivez les aventures des Cyclomigrateurs,  vous n’aurez pas été sans remarquer que l’année dernière au week end de l’ascension,  nous avions organisé le 1er Vélorizon Breizh (rassemblement de vélos bizarres)  à Matignon justement !
Entre deux plongeons dans la piscine nous goûtons quand même aux joies de la baignade en mer, que du bonheur garanti, ça c’est pour vous faire enrager,  vous qui connaissez peut être les affres d’un temps humide et températures à 20 degrés !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puisque l’un ne va pas sans l’autre,  nous goûtons également aux joies gastronomiques en passant par l’ouzo, la moussaka, le tzatziki,  l’houmous et autre octopus grillé.
La ville est agréable à visiter, comme nous avons judicieusement laissé passer le pont du 15 août il n’y a plus grand monde, on en profite bien.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En parcourant les ruelles de Corfou nous stoppons devant un institut un peu particulier, quelques personnes à l’intérieur sont assises, les pieds dans des bassins et là,  oh surprise, ce sont des petits « poissons docteurs » qui sont à l’oeuvre et sont en train de casser la croûte à l’assaut des peaux mortes des chevilles et des pieds de qui veut bien se laisser dévorer !
Irène ne résiste pas aux petits Garra Rufa et pendant une demie heure offrira un délicieux repas à ces poissons sans dent, fort heureusement. Pendant ce temps Joël,  qui a peur de perdre ses orteils, s’en va lui, dévorer une glace à une terrasse ombragée ! Irène ressort enchantée de cette expérience et avec des pieds aussi doux que ceux des bébés,  c’est vous dire ! Elle trouve quand même dommage que dans le même temps ils ne lui aient pas fait une épilation des jambes, ca ne mange pas les poils c’est animaux là !
Bon appétit !
Bon appétit !

Une parenthèse reposante donc, pour un peu on y prendrait goût, il est temps qu’on file sur le continent pour découvrir la Grèce de plus près.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

On serait bien partis sur celui-là...
On serait bien partis sur celui-là…

 

P1040043
Ca coince la bulle…

11 Commentaires judicieux

  1. Quand je dis qu’avec vous je vais passée de bon moment a lire vos commentaires , et le voyage fait que debuté , vous pourriez deja etre un livre ……….Les petits petons d’Irene dans le bocal a poissons super , j’y ai pas pensée j’ai gardée celui de mes petits enfants j’aurais du plongé le pied dedans ….. lol … deja que je l’ai rendu pas trop en forme en meme temps c’est qu’un poisson …. lol ……….J’attends avec impatience la suite la grece il y a de beaux endroits je pense , vous passez en Iran ? car la je veu des photos d’Irene sur le velo avec le tachdor ………lol …….. Assez je dit des betises ….. Bisous a vous 2 Lili

  2. Ah la Grèce ! De très chouettes souvenirs pour nous !
    La liberté des bivouacs à 3 mètres de la mer, la gastronomie sympa et pas cher, les paysages qui vont bien…
    Avez-vous pu contacter Isabelle à Athènes ?

    Gros bisous de la fameuhly que le voyage titille, on repart quand ?
    😉

  3. Bonjour les amis,

    Que du bonheur de vous lire! Le voyage à vos cotés est bien confortable, riche en succulentes anecdotes et belles découvertes. Vous voir ainsi en pleine forme est un vrai plaisir.

    L’avenir promet d’être beau !

    Bonne continuation sur les chemins d’Europe.

    Amitiés

  4. Vous êtes en forme….et les pieds aussi!!!
    La Grèce, une destination pour 2015….en tout cas a vélo..depuis votre passage chez nous on ne se représente nos vacances prochaines qu a vélo….
    A bientôt.
    Les filles de st gingolph

  5. c’est vraiment dégueulasse de nous faire envie avec vos photos….. grrrrrr, en contre partie on vous envoie des photos de l’étang de Saint ouen….?????? en tout cas vous en profitez bien et vous avez bien raison…

  6. Je comprends mieux en lisant ce dernier post et encore merci pour le sms pour mon anniv, c’était sympa. On est de retour à la maison après un périple de 3 semaines en Vendée et dans les Landes en CC. On repart mercredi pour 3 jours sur Paris pour déposer mes affaires et ensuite, je commence à travailler dès le 1er septembre à Paname. Je vois que vous maîtrisez la langue grecque et à l’issue de votre périple, je pense que vous serez polyglotte !!!
    Bisous
    Philippe

  7. Hello
    Vacances terminees..faut aller bosser maintenant..
    Tout le monde est en forme.
    Je viens juste de lire tout vos du mois d aout….apres 4 h de lecture, j etais deja repartie en voyage.
    Bonne continuation encore et encorepleins pleins de bisous et d encouragements.
    Fanfan

  8. Beau pays la Grèce , j’ai de bons souvenirs d’une semaine très touristique dans ce pays ! Dommage qu’il un manque de respect de la nature avec toutes les décharges officielles le long des côtes. Bon séjour.

    Mamie Nicole la vernoise

Laissez nous un commentaire (on aime bien !)